Catégories

Le lézard des murailles : reptile sans risque du jardin

Le lézard des murailles : reptile sans risque du jardin

Adepte des bains de soleil, le lézard des murailles est un reptile fascinant sur bien des aspects. En effet, cet animal aux multiples surnoms est un allié de taille pour les jardiniers, car il se nourrit d’insectes, de vers et de limaces sans saccager le potager. Découvrez en quelques lignes tout ce qu’il faut savoir sur ce reptile très utile et assez connu.

Caractéristiques du lézard des murailles

Petite espèce présente en Europe, le lézard des murailles possède quelques caractéristiques qui permettent de le reconnaitre en un coup d’œil.

A lire également : Qui contacter en cas de maltraitance animale ?

Sa tête longue, ses doigts allongés, ses pattes fines et son corps aplati en font un champion de l’escalade des murs et de la chasse aux insectes. Par ailleurs, sa robe se pare d’une multitude de couleurs qui lui permettent de se confondre avec les pierres qu’il choisit comme poste d’observation et lieu de repos.

Elle est également écailleuse et plus ou moins striée, avec des teintes allant du gris au rouge. Les différents coloris varient grandement en fonction des spécimens. Les femelles arborent ainsi des teintes discrètes tandis que les mâles sont reconnaissables à leurs grosses taches de couleur bleue sur le bord de leur ventre.

A lire aussi : Quel est l'animal le moins intelligent ?

Un allié du jardin

Le lézard des murailles est un reptile qui est réputé pour son appétit vorace. Son menu de prédilection est généralement composé d’insectes comme les mouches, les araignées, les vers de terre ou les sauterelles, pour ne citer que ceux-là.

En outre, cet habile chasseur poursuit inlassablement les terribles limaces, ce qui fait de lui un bon ami du jardinier. De plus, le lézard des murailles est un allié de choix, car il ne détruit rien dans le potager, bien au contraire ! Sa présence dans les potagers participe à la réussite de l’agriculture qui y est pratiquée, surtout dans le cas d’une culture biologique.

Un animal qui aime le soleil

lézard des murailles

À l’instar de tous les reptiles, la température du corps du lézard des murailles varie en fonction de l’environnement dans lequel il évolue. Il n’est ainsi pas rare de le voir hiberner en hiver et se réfugier dans un trou ou dans toute autre cachette à sa portée.

Il affectionne particulièrement les murets ou les rochers. Cet ami du jardinier ressort cependant le bout de son nez caractéristique dès que les premiers rayons du soleil se font sentir.

Le saviez-vous ? Le lézard des murailles est souvent affublé de divers surnoms selon la région dans laquelle il se balade. Il n’est ainsi pas rare d’entendre certaines personnes l’appeler « lisette », « rapiette » ou encore « lézard gris ».

 

Articles similaires

Lire aussi x