Catégories

Qui contacter en cas de maltraitance animale ?

Qui contacter en cas de maltraitance animale ?

Les animaux sont souvent victimes de maltraitance et de cruauté que cela soit de la part de leur propriétaire ou d’un simple inconnu. Pour protéger ces derniers, des lois et des associations ont été mises en place. Après avoir évalué la situation, discutez avec le propriétaire et si cela persiste, contactez simplement une association pour signaler les faits. Découvrez ici quelques adresses que vous pouvez contacter en cas d’urgence absolue.

ANIMAL CROSS et la SPA

Pour venir en aide aux animaux en cas de maltraitance, il est conseillé de prendre contact avec une association de protection des animaux. Ainsi, vous pouvez déclarer les cas de maltraitance auprès d’ANIMAL CROSS qui intervient dans les départements 64 et 65 en France. Notez aussi que la confidentialité de déclaration est garantie.

A découvrir également : Bruit du sanglier : Comprendre et identifier

Vous avez aussi la société protectrice des animaux SPA à qui vous pouvez faire appel. Elle est créée en 1845 à paris et est la plus grande association française de protection animale. Avec l’aide de ses délégations dont beaucoup gèrent des dispensaires pour animaux, elle agit dans toute la France. La SPA peut intervenir dans tous les cas de maltraitance envers les animaux.

La conférence nationale des SPA de France et la fondation BRIGITTE BARDOT

contacter en cas de maltraitance animaleFondée en 1926, la conférence nationale des SPA regroupe 250 associations de défense animale. Ces différentes associations sont réparties sur tout le territoire français et son indépendant. La plupart de ces associations peuvent agir en justice et peuvent intervenir dans les cas de maltraitance sur animaux d’élevage.

A lire aussi : Chat crème et beige : tout savoir sur ces couleurs et leurs particularités

Quant à la fondation BRIGITTE BARDOT, elle est créée en 1986. Elle secourt chaque année de nombreux animaux dont la plupart sont des animaux de ferme. Elle apporte également son aide à de nombreux refuges nécessiteux.

Elle dispose d’un service juridique qui dépose chaque année de nombreuses plaintes. Pour la contacter, allez à l’adresse Fondation Brigitte Bardot-28, rue Vineuse 75116 Paris.

Autres associations

En dehors des associations ci-dessus, vous pouvez aussi contacter la fondation assistance aux animaux, l’association Stéphane Lamart et la fondation 30 millions d’amis. Ce sont en réalité deux associations qui œuvrent quotidiennement pour le bien-être des animaux.

À l’image de ce que font les autres types de groupes, ces associations ne ménagent aucun effort pour aller au bout de leur mission. Alors, pour sauver la vie d’un chat ou encore d’un chien, vous pouvez sans le moindre doute les alerter.

Voilà ! Vous savez désormais qui vous pouvez contacter pour signaler un cas de maltraitance. N’hésitez donc pas à le faire.

La gendarmerie et la police nationale

Si les associations constituent un recours privilégié en cas de maltraitance animale, il ne faut pas oublier que la gendarmerie et la police nationale peuvent aussi intervenir. Effectivement, ces autorités sont habilitées à recevoir les signalements relatifs aux violences infligées aux animaux.

Dans ce cadre, elles disposent d’un pouvoir coercitif qui leur permet d’agir vite et efficacement pour protéger les bêtes. Les agents chargés de ces missions ont reçu une formation spécifique pour identifier rapidement les situations où des animaux sont en danger.

Cette option est particulièrement recommandée lorsque vous êtes directement témoin ou victime d’un acte répréhensible commis contre un animal. Dans cette hypothèse, l’intervention immédiate des forces de l’ordre peut être décisive pour sauver la vie de votre animal domestique.

Pensez à bien souligner que le rôle principal des policiers et gendarmes reste avant tout celui du maintien de l’ordre public. Le traitement des affaires liées aux maltraitances fait donc partie intégrante de leurs fonctions mais n’est pas la seule raison pour leur mission sur le terrain.

C’est pourquoi nous vous conseillons néanmoins, dans tous les cas, de signaler le cas auprès d’une association pour qu’elle puisse suivre avec attention et détermination toutes les actions entreprises par les autorités compétentes afin que justice soit rendue à l’animal qui a subi une violence injustifiable.

Les services vétérinaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP)

En plus des associations et des autorités de police, il est aussi possible de contacter les services vétérinaires de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP). Cette structure départementale a pour mission principale d’assurer le respect du droit rural et environnemental en France.

Dans ce contexte, les agents qui y travaillent ont été formés pour intervenir dans toutes les situations qui impliquent un souci animalier. Lorsqu’il s’agit d’un cas avéré ou présumé de maltraitance animale, ces professionnels peuvent être sollicités afin d’établir un constat, qui viendra appuyer une éventuelle poursuite judiciaire.

Il faut bien noter que leur rôle ne se limite pas à celui-ci. Les services vétérinaires sont aussi chargés du contrôle sanitaire des différents élevages et installations ayant trait à la production alimentaire. Ils interviennent ainsi régulièrement auprès des propriétaires d’animaux pour vérifier que ceux-ci disposent bien du minimum vital requis par le code rural.

Si vous êtes témoin ou victime directe d’une maltraitance animale caractérisée sur votre territoire départemental, n’hésitez donc pas à faire appel aux services vétérinaires compétents. Ces derniers seront aptes à effectuer un diagnostic précis sur l’état général physique et mental de l’animal concerné par cette situation problématique.

Pour cela, contactez rapidement la DDSV (Directeur Départemental des Services Vétérinaires) de votre département pour une prise en charge immédiate et efficace.

Articles similaires

Lire aussi x