Catégories

Découvrons comment les kakariki parlent et communiquent !

Découvrons comment les kakariki parlent et communiquent !

Aussi connus sous le nom de perroquets de Nouvelle-Zélande, les kakariki sont des oiseaux sociaux qui vivent en groupes. Ils ont donc besoin de communiquer pour maintenir la cohésion au sein de la colonie et pour signaler les dangers ou les opportunités. Comment se fait donc cette communication ? Retrouvez la réponse sur cette page.

La communication verbale

Les kakariki utilisent plusieurs signes verbaux pour parler et communiquer entre eux. Pour comprendre ces différents cris, il faut considérer les circonstances dans lesquelles ils sont émis. Voici quelques-uns des signes verbaux de ces oiseaux.

A lire en complément : Quel est l'animal le moins intelligent ?

La communication par le chant

Le moyen de communication le plus évident chez les kakariki est leur chant. Les mâles en particulier sont connus pour leur voix puissante et mélodieuse. Ils utilisent leur chant pour attirer les partenaires et pour marquer leur territoire. Les kakariki peuvent également imiter les sons de leur environnement, ce qui leur permet de s’adapter et de répondre aux changements dans leur habitat.

La communication par les appels spécifiques

Outre le chant, les kakariki utilisent des appels spécifiques pour communiquer différents messages. Par exemple, ils émettent des cris d’alarme lorsqu’ils détectent un prédateur potentiel. Ces cris alertent immédiatement les autres membres du groupe, qui se mettent en garde et se préparent à réagir. Les kakariki ont également des appels de contact. Ces derniers leur permettent de maintenir le contact avec les autres membres de la colonie lorsqu’ils sont séparés.

A lire également : Les meilleures alternatives aux croquettes industrielles pour un animal de compagnie en pleine santé

La communication par des signes corporels

En plus de la communication vocale, les kakariki utilisent des signaux corporels pour transmettre des informations. Ils peuvent gonfler leurs plumes pour paraître plus gros et plus menaçants. Ils se servent en général de ces signes lors des confrontations avec d’autres individus.

Ces oiseaux font également usage de mouvements de tête, d’ailes et de queue pour exprimer diverses émotions ou intentions. Par exemple, lorsqu’ils inclinent leurs têtes sur le côté et fixent intensément un coin, cela peut signifier qu’ils ont trouvé une proie. Pour comprendre le langage corporel des kakariki, il faut faire attention aux mouvements des différentes parties de leurs corps.

La communication par des objets

Une autre forme intéressante de communication chez les kakariki est leur capacité à utiliser des objets pour transmettre des messages. Ces oiseaux sont capables d’utiliser des brindilles, des feuilles ou d’autres éléments de leur environnement pour attirer l’attention ou pour communiquer des informations spécifiques. Par exemple, un kakariki peut secouer une brindille pour indiquer qu’il est prêt à se reproduire ou utiliser une feuille pour signaler qu’il a trouvé de la nourriture.

Par ailleurs, les kakariki sont capables de reconnaître et de répondre aux signaux de communication des autres espèces. Par exemple, ils peuvent imiter les appels d’oiseaux prédateurs pour effrayer les autres oiseaux et les tenir à distance de leur territoire.

La communication avec d’autres animaux

La communication chez les kakariki ne se limite pas seulement à l’interaction entre les membres de leur espèce. Ils peuvent également établir des liens de communication avec d’autres animaux tels que les chiens, les chats ou même les humains. Leur capacité à comprendre et à répondre aux signaux de communication des autres espèces en fait des partenaires interactifs et intéressants.

Articles similaires

Lire aussi x